Tokyo – Quartiers dangereux, zones à éviter et celles où loger

Bientôt en visite dans la capitale du Japon, vous souhaitez savoir s’il y a des quartiers dangereux ou des zones à éviter à Tokyo, quels sont les meilleurs endroits où loger ?

Tokyo quartiers dangereux
Image par Toshiharu Watanabe de Pixabay

Et même si le Japon est considéré comme un pays sûr pour les touristes, de nos jours, il est préférable de se renseigner sur les zones à éviter à Tokyo. En effet, le quartier qu’on choisit conditionne la réussite d’un séjour que ce soit pour des raisons de sécurité ou d’éloignement des sites touristiques.

En effet, dans cet article, vous allez constater que, comme dans toutes les grandes ville, il y a certaines zones avec des taux de criminalité plus élevés que d’autres. De plus, il y a des quartiers à éviter à Tokyo tout simplement parcequ’ils ne sont pas adaptés aux touristes.

Voici donc un guide des quartiers de Tokyo avec une carte pour mieux les localiser et pour repérer les quartiers à éviter et les meilleures zones où loger.

Cet article ne contient aucun jugement ou propos discriminatoire car c’est une synthèse des données web sur la sécurité des touristes à Tokyo. Les sources sont diverses et fiables : Statistiques, classements, presse, forums de voyageurs et d’expatriés, sites divers (https://livejapan.com/en/in-tokyo/in-pref-tokyo/in-tokyo_train_station/article-a0002534/, https://furansujapon.com/culture/criminalite-au-japon/, https://mybldgtokyo.com/dangerous-areas-in-tokyo/, https://www.nippon.com/fr/japan-data/h01247/).

Tokyo est-elle une ville sûre en 2024 ?

Tokyo est la ville la plus sûre du monde en 2024. C’est ce que révèlent certains classements et statistiques sur la sécurité des grandes villes dans le monde.

Par exemple, sur le classement de worldpopulationreview, Tokyo est classée 1ère ville la plus sûre du monde en 2024 (tout comme interactivecrypto.com )

Par contre, on peut également constater qu’en 2024, sur les classements worldatlas et Numbeo, Tokyo ne figure pas comme ville la plus sûre du monde. En effet, Tokyo affiche un indice de criminalité de 24.04 :

carte criminalité Tokyo ville sans quartiers à éviter car très sûre

C’est un indice très bas qui signifie que la ville est sûre mais si on compare, elle est tout de même plus dangereuse que Singapour, Hong Kong ou Dubai.

Quelle criminalité à Tokyo ?

Comme dans de nombreux pays en Asie, la criminalité au Japon est très faible comparée à la criminalité aux Etats-Unis, en Europe ou en Amérique du Sud (Brésil et Mexique en particulier).

Mais, alors que le taux de délinquance et de criminalité était en constante diminution depuis plus de vingt ans, on a enregistré ces 3 dernières années une augmentation. Voir sur l’article sur l’évolution du taux de criminalité au Tokyo : Explosion du taux de criminalité au Japon : l’infaillible sécurité publique en déclin

Cet article fait référence à 3 homicides récents très médiatisés :

  • A Tokyo, un homme de 26 ans armé d’un couteau avait attaqué en 2021 plusieurs personnes dans un train. Ensuite, il a essayé d’e mettre le feu d’incendier la rame.
  • Toujours en 2021, un homme armé d’un poignard avait déjà attaqué 10 passagers dans un train à Tokyo.
  • En août 2023, à Osaka, un homme a encore attaqué au couteau 2 voyageurs et le conducteur dans un train.

Donc, à Tokyo, même si la criminalité concerne majoritairement des délits mineurs (vols, arnaques, cybercriminalité), on constate qu’il peut y avoir des crimes violents ou des agressions physiques qui restent cependant rares.

Est-ce que les yakuzas existent encore ?

Quand on se demande si Tokyo est une ville dangereuse, on pense forcément aux yakuzas. En effet, les yakuzas sont les membres d’un groupe du crime organisé au Japon. C’est une sorte de mafia japonaise avec une organisation hiérarchique et des codes de conduite très strictes.

Bien que leur influence et leurs activités aient fortement diminué au fil des ans, on pense que les yakuzas existent toujours sous une forme ou une autre aujourd’hui. Les yakuzas sont apparus au début du 17ème siècle et se sont profondément enracinés dans la société japonaise, en se livrant à diverses activités illégales telles que le jeu, le trafic de drogue et la prostitution. Toutefois, ces dernières années, le gouvernement japonais a pris des mesures importantes pour réprimer le crime organisé, ce qui a entraîné un déclin du pouvoir et de l’influence des yakuzas.

Zones à éviter à Tokyo – Carte

Tokyo est divisée en 23 districts qui sont eux-mêmes divisés en quartiers et en petites communautés dont les plus connus des touristes sont Shibuya, Shinjuku, Ginza et Roppongi.

Vous pouvez agrandir la carte ci-dessous pour mieux les localiser. Cette carte vous permettra également de repérer les zones à éviter à Tokyo et les meilleures où loger (listées plus bas) :


Zones à éviter à Tokyo

Pour un séjour touristique ou un déplacement professionnel, les zones à éviter à Tokyo sont :

  • celles qui sont trop éloignées des attractions touristiques,
  • les quartiers qui ont mauvaise réputation,
  • les zones trop bruyantes ou trop fréquentées,
  • certains quartiers qui ne répondent pas aux besoins des touristes.

Quartiers dangereux à éviter à Tokyo

Avant de vous donner la liste des quartiers à éviter, il faut que vous compreniez qu’il n’y a aucun quartier dangereux à Tokyo où un touriste pourrait se sentir en danger. Cependant, il y a des quartiers moins sûrs que d’autres.

Si on étudie les statistiques, voici les quartiers les plus dangereux de Tokyo par rapport au nombre de crimes : Shinjuku-ku, Setagaya-ku, Ota-ku, Shibuya-ku et Adachi-ku. Mais cette liste ne tient pas compte du nombre d’habitant de ces quartiers ni du type de crime commis.

D’après les recommandations du Gouvernement Canadien, les touristes doivent faire preuve de prudence partout au Japon dans les quartiers de divertissement et de vie nocturne, notamment certains quartiers de Tokyo.

Voyons ci-dessous quels sont les principaux quartiers à éviter à Tokyo :

Quartier rouge de Tokyo

L’un des quartiers à éviter à Tokyo pour un séjour touristique, c’est le quartier de Kabukicho. Situé dans le district de Shinjuku, Kabukicho est le quartier chaud de Tokyo et le plus grand du monde. Il est connu pour sa vie nocturne animée et ses options de divertissement peu recommandables. Et, il peut aussi être le théâtre d’escroqueries et d’activités illégales. Il est conseillé de se méfier des rabatteurs et des personnes qui proposent des services ou des offres suspectes.

Le Gouvernement Français met en garde les visiteurs sur son site France Diplomatie :

« La fréquence des cas conduit à signaler également que, dans les quartiers nocturnes de Tokyo (Roppongi, Kabukicho, Ikebukuro, etc.), certains bars ou cabarets à hôtesses et rabatteurs sont susceptibles de droguer leurs clients au moyen du GHB, un psychotrope dépresseur détourné de ses fins thérapeutiques. La molécule, indétectable une fois mêlée à la boisson, annihile les réactions naturelles (peur, crainte, prudence, etc.) pendant plusieurs heures. Ce délai permet de le dépouiller de ses valeurs ou de l’amener à utiliser sa carte bancaire sans discernement, avant de l’abandonner sur la voie publique. »

Autre quartier à éviter à Tokyo

Roppongi est un autre quartier à éviter notamment si vous envisagez un séjour en famille.

En effet, Roppongi est un quartier également réputé pour la vie nocturne et les divertissements, en particulier parmi les étrangers. Cependant, il a acquis la réputation d’être un lieu de rendez-vous des dealers et des consommateurs de drogues. Il est conseillé aux touristes de faire preuve de prudence, en particulier tard dans la nuit, lorsque l’atmosphère peut devenir agitée.

Quartiers à éviter à Tokyo à cause des vols

Selon un rapport du département de la police de Tokyo, sur le nombre de crimes commis dans les 23 districts de Tokyo, la plupart des crimes ont lieu à Shinjuku qui se trouve à l’ouest de la ville. C’est dans ce district que se trouve l’immense gare qui est la plus grande gare du monde. Tous les jours plus de 1,4 millions de voyageurs s’y croisent pour se rendre dans toutes les régions du Japon et du monde.

Sur plusieurs étages, cette gare contient de nombreux restaurants, bars et lieux de divertissement. Or, les mouvements de foules, la concentration de touristes et cette surpopulation quotidienne engendrent un nombre plus important de crimes en particulier de vols et d’arnaques.

Vous avez donc compris que ce n’est pas tout le district de Shinjuku qu’il faut éviter mais seulement les alentours de la gare.

Loin des quartiers à éviter à Tokyo meilleur quartier touristique
Image par abdulla binmassam de Pixabay

Meilleur quartier où loger à Tokyo

Après avoir listé les zones à éviter, découvrons maintenant quel est le meilleur quartier où loger à Tokyo pour un séjour touristique.

Lorsqu’il s’agit de choisir la meilleure zone touristique où séjourner à Tokyo, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Tokyo est une métropole tentaculaire qui compte un grand nombre de quartiers, chacun offrant une expérience unique. Cependant, l’un des quartiers les plus prisés par les touristes est Shibuya.

Shibuya meilleur quartier touristique de Tokyo

L’une des principales raisons pour lesquelles Shibuya est si populaire auprès des touristes est sa situation centrale. Situé au cœur de Tokyo, il permet d’accéder facilement à toutes les principales attractions et à tous les quartiers de la ville. Que vous souhaitiez visiter les temples historiques d’Asakusa, explorer le quartier commerçant haut de gamme de Ginza ou vous aventurer dans les quartiers excentriques d’Harajuku et d’Akihabara, tout est à une courte distance en train de Shibuya.

De plus, le quartier de Shibuya est le paradis pour ceux qui veulent faire du shopping (immenses malls, grands magasins, boutiques de créateurs, boutiques vintage). L’emblématique Shibuya 109 est une visite incontournable avec ses nombreux étages remplis de vêtements et d’accessoires à la mode.

Ce quartier est également doté d’une incroyable scène gastronomique. De la cuisine japonaise traditionnelle (sushis, ramens, okonomiyaki ou takoyaki), aux saveurs internationales ce quartier regorge de restaurants pour tous les goûts et tous les budgets.

Enfin, en logeant à Shibuya, vous pourrez profiter de sa vie nocturne trépidante (tout en évitant les quartiers rouges de Tokyo). Le quartier s’anime le soir dans ses bars, clubs, et karaokés. Que vous souhaitiez danser toute la nuit ou prendre un verre dans un izakaya (pub de style japonais), vous passerez une bonne soirée à Shibuya.

Quartier où loger loin des quartiers à éviter à Tokyo

Quel hôtel à Shibuya ?

Si vous un hôtel très bien situé au coeur du quartier le plus touristique de Tokyo, alors je vous recommande le Shibuya Stream Excel Hotel Tokyu.

Son emplacement est idéal avec son accès direct depuis la gare de Shibuya, les stations de métro tout à côté et sa proximité avec Shibuya 109, Aoyama Street et Konno Hachimangu Shrine.

Où dormir dans une capsule à Tokyo

Et si vous cherchez une option de logement pas cher à Tokyo dans le quartier Shibuya, c’est difficile à trouver mais vous pouvez faire l’expérience de dormir dans une capsule : Book Tea Bed SHIBUYA

Book Tea Bed SHIBUYA photo Booking

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut