Favelas Rio de Janeiro - Quartier dangereux et meilleurs quartiers où loger pour les touristes

Favelas Rio de Janeiro – Quartier dangereux et meilleurs quartiers où loger


Pour votre prochain voyage ou déplacement professionnel, vous voulez repérer les Favelas de Rio de Janeiro pour éviter les quartiers dangereux de Rio.

C’est vrai que Rio tout comme Johannesburg ou Lima est connue pour son taux de criminalité des plus élevé au monde mais ne vous laissez pas décourager. S’il y a de nombreux quartiers dangereux à Rio, il existe aussi des zones sûres où loger à Rio.

Les questions auxquelles je vais tenter de répondre sont les suivantes :

  • Rio de Janeiro est elle une ville dangereuse ?
  • Les favelas sont elles dangereuses pour les touristes ?
  • Quelle criminalité à Rio de Janeiro ?
  • Favelas et quartiers les plus dangereux à Rio ?
  • Quels sont les quartiers les plus sûrs à Rio ?
  • Où loger à Rio dans un quartier sûr pour les touristes ?

Je partage avec vous également une carte Google Map des quartiers et des Favelas de Rio de Janeiro. Ainsi, vous pourrez repérer les quartiers les plus dangereux mais aussi les meilleurs quartiers où loger.

Cette étude regroupe des informations sérieuses et fiables dont les sources sont diverses : Presse locale, médias économiques, études, classements et statistiques.

Rio de Janeiro ville dangereuse

Loin de ses plages mythiques, de ses paysages à couper le souffle, de sa samba et de son carnaval, Rio de Janeiro présente un risque pour les touristes que les agences de voyage ne développent pas toujours.

En effet, Rio de Janeiro est une ville dangereuse.

En fait, selon le classement Numbeo, Rio se classe 4ème sur les 142 villes les plus criminelles du continent d’Amérique. Avec un indice de criminalité très élevé de 77,68, Rio de Janeiro est plus dangereuse que Los Angeles, Mexico, Cancun , Lima, Bogota, Santiago du Chili ou Medellin en Colombie !

carte criminalité Rio par rapport aux villes les plus dangereuses d'Amérique

Favelas Rio de Janeiro dangereuses pour les touristes ?

OUI : Mais l’insécurité à Rio de Janeiro n’est pas partout la même. En effet, les taux les plus élevés de criminalité sont concentrés sur certaines zones notamment sur les favelas de Rio.

Et même si le taux de criminalité avait chuté après les opérations de police durant les Jeux olympiques de 2016, dès 2017 la violence est revenue dans les favelas de Rio.

Et malgré la politique de lutte contre le trafic de drogue et les unités de police pacificatrices (UPP), les favelas de Rio sont encore dangereuses. A noter que les violences policières et interventions meurtrières de la police dans les favelas fait polémique. Voir l’article de infobae.com de Juin 2021 :

« La oficina de Derechos Humanos de la ONU condena la violencia policial en las favelas de Río de Janeiro« .

Il est donc recommandé aux touristes d’éviter toutes les favelas notamment dans la Zona Norte, même si des visites guidées y sont organisées.

Favelas de Rio de Janeiro dangereuses

Favelas de Rio de Janeiro

Les favelas à Rio de Janeiro visibles sur les collines de la ville ne sont pas toutes des bidonvilles. Par contre, elles sont toutes des quartiers très pauvres de Rio. Occupant illégalement l’espace public sans cadastre, ni titre de propriété, ces zones de non-droit, regroupent de nombreuses communautés qui font leurs propres lois.

Certains quartiers peuvent regrouper plusieurs favelas. Par exemple, le Complexo do Alemao est un quartier qui s’étend sur 5 morros (collines) et qui comprend 13 favelas de plus de 170 000 habitants.

Wikipédia communique une liste (non classée par dangerosité) des principales favelas de Rio.

Favelas Rio de Janeiro – Carte

Pour localiser géographiquement une favela en particulier, agrandir le plan ci-dessous et taper le nom de la Favela.

Favelas de Rio de Janeiro les plus dangereuses

  • Les favelas du Complexo do Alemão, au nord de Rio, sont celles qui comptent le plus d’échange de tirs avec au moins 1 par jour.
  • La favela de Jacarezinho dans le nord de la ville ou règne le plus important gang de trafic de drogue de Rio et la favela Manginhos font partie des plus violentes de la ville. Voir article de la BBC.
  • Les favelas de Maré (130 000 personnes) où presque 3 000 militaires occupent les lieux depuis 2014.
  • Cidade de Deus et Providencia font également la une dans les journaux pour leurs violence (voir article du 28 mai 2020 de infobae.com : Favelas de Rio no tienen paz, ni siquiera en la pandemia)
  • Rocinha, qui faisait l’objet de visites touristiques a vu une augmentation spectaculaire de sa criminalité. Cette grande favela de plus 70 000 habitants serait toujours sous le contrôle du gang de los Amigos dos amigos (voir article du journal français le Monde).
  • Mangueira qui compte environ 40 000 habitants est une des plus anciennes favelas de Rio de Janeiro mais est encore le théâtre de fusillades. Voir article d’octobre 2020 : Criminosos trocam tiros com policiais na Mangueira.

Quartiers de Rio de Janeiro

Difficile de comprendre l’organisation géographique de la ville de Rio et de différencier les quartiers des favelas.

En fait, avec plus de 6 millions d’habitants, Rio se divise en 33 régions administratives (ou districts) avec pas moins de 163 « bairros » (quartiers). Certains quartiers ont le nom de favelas, d’autres regroupent plusieurs favelas et d’autres n’en comptent aucune.

Pour mieux comprendre, on peut schématiser ainsi :

  • Zone du centre (Bairro Imperial de São Cristóvão, Benfica, Caju, Catumbi, Centro, Cidade Nova, Estácio, Gamboa, Glória, Lapa, Mangueira, Paquetá, Rio Comprido, Santa Teresa, Santo Cristo, Saúde, Vasco da Gama)
  • Zone Sud (Botafogo, Catete, Copacabana, Cosme Velho, Flamengo, Gávea, Humaitá, Ipanema, Jardim Botânico, Lagoa, Laranjeiras, Leblon, Leme, Rocinha, São Conrado, Urca, Vidigal)
  • Zona Ouest (Quartiers de Barra da Tijuca e Baixada de Jacarepaguá, quartiers de Grande Bangu, quartiers de la Zona Oeste)
  • Zone Nord (Quartiers de Grande Tijuca, quartiers de Grande Méier, quartiers de Ilha do Governador e Zona da Leopoldina, quartiers de la Zona Norte).

Quartiers de Rio de Janeiro – Carte

Pour mieux localiser les quartiers de Rio de Janeiro que nous allons évoquer ci-dessous, cette carte peut s’agrandir pour y faire vos recherches.


Quartiers à éviter à Rio de Janeiro

Les quartiers à éviter en priorité sont toutes les favelas et de toute la zone Ouest et Nord de Rio.

En plus, les touristes devront éviter les quartiers suivants :

Zone du Centre

En fait, le centre ville de Rio n’est pas résidentielle. Si cette zone est peuplée durant la journée notamment dans les quartiers d’affaires, la nuit, le week-end et les jours fériés, c’est quasiment désert. Du coup, il vaut mieux éviter cette zone de Rio de Janeiro.

Attention, même les quartiers autour de Santa Teresa qui est un endroit charmant durant la journée, doivent être évités surtout la nuit.

Certains endroits de la Zone Sud

La Zone Sud est celle où se trouvent les plages et les quartiers prisés des touristes et des riches brésiliens. Cependant, cette zone regroupe également Rocinha qui fait maintenant partie des Favelas dangereuses de Rio.

D’autre part, les plages de Copacabana, Ipanema, Leme, Leblon et toutes les autres plages ne sont pas sûres la nuit. En effet, la nuit, il faut éviter les endroits déserts et sombres… Voir recommandations de prudence de l’association Rio Accueil.


Où sont les quartiers les plus sûrs à Rio de Janeiro ?

Situés dans la zone sud de la capitale, les plus beaux quartiers sont aussi les plus sûrs.

Barra de Tijuca

Dans le Sud Ouest de la ville, Barra de Tijuca est la Miami de Rio de Janeiro ! Gratte-ciels, belles plages et lagunes, Barra est un quartier chic, moderne où les centres commerciaux affichent des enseignes comme Prada, Burberry ou Valentino.

C’est, selon le Courrier International : « L’enclave pour nouveaux riches où vit le Président Bolsonaro« 

Urca

Urca est un quartier calme et sécurisé probablement en raison de la présence d’une base militaire proche de la zone.

Un peu à l’écart de l’agitation et des animations des quartiers balnéaires, Urca a quelques intérêts touristiques : Le Pain de Sucre, un des plus beaux couchers de soleil sur la Baie de Rio et les petites plages d’Urca et de Vermelha.

Leblon

Résidentiel, touristique et un peu « blingbling », Leblon est un quartier huppé réputé pour sa belle plage, ses boutiques de mode et ses soirées endiablées au rythme de la Salsa et de la Bossa Nova.

Ipanema

Voici le quartier le plus touristique de Rio de Janeiro.

Boutiques de luxe, bars, clubs, restaurants, Ipanema est aussi un quartier tendance réputé pour sa plage mythique !

Lagoa

Lagoa est un quartier riche connu pour son Lagoa Rodrigo de Freitas.

Le lac est relié à la mer par le canal Jardim de Ala qui marque la frontière entre les quartiers de Leblon et d’Ipanema. 

Meilleur quartier où loger à Rio de Janeiro ?

Je vous déconseille Copacabana qui est maintenant un quartier plus risqué (le taux de criminalité a augmenté ces dernières années).

Meilleurs quartiers où loger à Rio de Janeiro

Selon moi, Ipanema et Leblon sont les 2 meilleurs quartiers pour les touristes qui souhaitent profiter d’un endroit sûr, des plages, des animations et d’une ambiance sympa. Ces 2 quartiers branchés permettent de profiter de restaurants, de boîtes de nuit, de boutiques de mode…

Meilleur quartier où loger à Rio

Quel hôtel à Rio de Janeiro ?

L’hôtel que je vous recommande ci-dessous se situe dans un des plus beaux quartiers de Rio ! Sa situation est idéale pour les touristes car il est 100 mètres de la plage d’Ipanema et à seulement 500 mètres de la plage de Copacabana.

Comment visiter Rio de Janeiro ?

Pour visiter les sites incontournables de Rio de Janeiro de manière agréable, pratique et accompagnée, voici un bon plan :

Visite guidée de Rio de Janeiro


Voir maintenant pour un séjour à Sao Paulo ?

Vous aimerez aussi...

3 Comments

  1. […] effet, les touristes qui visitent Bangkok ne risquent pas leur vie comme à Rio de Janeiro ou à […]

  2. […] à Mexico ou à Rio de Janeiro, à Athènes il n’y a pas de grand risque à visiter la ville. En effet, les touristes ne […]

  3. […] un indice de criminalité moyen de 55,73. Et si on compare avec des villes touristiques comme Rio de Janeiro (77,68), Naples (58,21), Marseille ou Paris (54,29), Zanzibar serait moins […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.