Itinéraires de voyages avec circuits et cartes

Circuit de la Petite Petra au désert de Wadi Rum + carte itinéraire


Après la Grande Petra, notre circuit nous amène découvrir la Petite Petra et nous conduira jusqu’au désert de Wadi Rum où nous passerons la nuit du 6ème jour de notre road trip en Jordanie.

De la Petite Petra au désert de Wadi Rum – Carte itinéraire

Aujourd’hui, 1er jour de 2020, nous quittons notre hôtel pour visiter la Petite Pétra qui se trouve à seulement 1/4 d’heure de route et poursuivre ensuite avec 2 heures de trajet pour atteindre le désert de Wadi Rum. Voici notre itinéraire de la journée :

Contrairement à nos habitudes, nous partons un peu trop tard dans la matinée (réveil difficile après la soirée du réveillon…). Et ce qui devait arriver arriva… lorsque nous découvrons le site de la Petite Petra, il y a déjà des bus entiers de chinois qui fourmillent et grouillent de partout. C’est exactement ce que je déteste, mais j’arrête de râler car si nous avions eu un peu plus de courage, nous aurions pu arriver assez tôt pour les éviter !

Nous pénétrons donc à la queue leu-leu dans la Little Petra par une étroite faille de 350 m de longueur connue sous le nom de  » canyon froid  » ou Siq Al-Barid en arabe. On arrive à un 1er  un temple, puis la visite continue avec 4 tricliniums et un peu plus loin sur la gauche, un escalier conduit à la Maison peinte, un des rares vestiges intérieurs nabatéens peints a avoir survécu au temps (mais très endommagé).

Les couleurs sont magnifiques mais après la Grande Petra, on est moins ébobis ! C’est un peu comme le lendemain de Noël…

Découverte de la Petite Petra le matin

Ensuite, il faut escalader un passage entre les rochers pour monter sur un plateau où la vue est panoramique et grandiose.

petite petra visite du site

Vue panoramique du point de vue de la petite petra

Le désert de Wadi Rum – Dépaysement et émotions

Nous reprenons la route en direction du sud vers Ras Al-Naqab et le Wadi Rum. C’est en tout début d’après-midi que nous arrivons à l’entrée du site. Malheureusement le soleil s’est caché… Je m’en veux encore de m’être levée si tard ce matin.

Nous prenons le temps de manger un morceau (buffet à 12 JOD à la cafétéria du Visitor Center), achetons nos billets et réservons notre pick-up une virée de 2h à partir de 15h30. Juste le temps de déposer nos bagages dans la chambre de notre camps.

Nous découvrons le paysage désertique le plus vaste et le plus majestueux de Jordanie avec des collines et des formations rocheuses en grès rouge, des aiguilles et des dunes dorées.

Impossible d’admirer le supposé « magnifique coucher du soleil » car il n’y avait plus de soleil…  En revanche, les couleurs à la tombée de la nuit était sublimes ! De toutes manières, il faudra bien s’en contenter !!!

Le désert de Wadi Rum au sud de la Jordanie

vue du désert de wadi rum

Désert de Wadi Rum – Dîner et nuit sous les tentes de bédouins

La soirée avec les bédouins, quelques italiens et 4 espagnoles restera longtemps (j’espère) parmi les meilleurs souvenirs que je garderai de Jordanie.

Nous nous sommes tous installés à la tombée de la nuit (18h15) autour du feu (apprécié car il faisait très très froid) où étaient disposés tables et tabourets. On a ainsi attendu une bonne heure que l’agneau, le poulet et les légumes finissent de cuire enterrés dans le sable.

Ensuite, on a eu droit à un véritable spectacle lorsque le chef de cuisine bédouin a déterré son le dîner traditionnel cuit dans le zarb, qui est un « four » souterrain recouvert de sable. Le cuisinier, très bon acteur d’ailleurs, a su organiser une mise en scène digne des meilleurs réalisateurs de cinéma et a laissé monter le suspense.

dîner traditionnel cuit dans le zarb

Où dormir dans le déser du Wadi Rum ?

Notre logement se trouvait dans un camp privé en plein désert dans des campements bien équipés avec sanitaires, douches et chauffage !!! C’est un point important car début janvier les températures sont hyper froides la nuit dans le désert.

Je sais bien qu’il y a polémiques sur ce type d’hébergement qui « bétonne » le désert et qui ne correspond pas du tout à de l’écotourisme responsable et tout et tout… mais pour 1 nuit, j’avoue que j’ai fauté et que j’ai même vraiment apprécié le confort sans culpabiliser le moins du monde.

Alors, sans vouloir influencer les prochains touristes du désert, voici tout de même le lien vers le Dream camp…

Et si vous voulez découvrir notre dernier jour en Jordanie :

Road trip du désert à la Mer morte


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *